Sexe et jeu vidéo

Publié le par Editoweb Magazine

A l'heure où le porno mainstream se casse la gueule et que les grosses boites de production se tournent vers l'amateur, on assiste à l'émergence d'une nouvelle génération de médiums du plaisir. Ce n'est plus un secret, le sexe fait vendre. Des minijupes des potiches TF1 en passant par la poitrine pixellisée de Lara Croft, le porno est tellement présent qu'on ne le remarque plus.



Les gros films à “budget”, peut être pas assez proches de la réalité immédiate de leurs consommateurs, tendent à disparaître au profit d'une armada de sites amateurs, où l'utilisateur avisé ira faire ses courses parmi la pléthore de filles, de mecs, et d'animaux qui lui sont proposés. Bref on assiste à un embouteillage de seins et de fesses, mais certains prennent la bande d'arrêt d'urgence pour se démarquer et arriver au péage en premier. Exemple type de ce phénomène en émergence, 3D Sexvilla. Jeunes lecteurs, cliquez vite sur la suite, c'est plein de screenshots cochons!

Développé par Thrixx, boîte spécialisée dans les simulations du sexe, ce jeu ne passe pas vraiment inaperçu. Principe? Tout simplement vous proposer de diriger au doigt et à l'oeil une escouade de nanas aussi pixellisées qu'enclines à vous obéir. Choisissez un lieu, un scénario (”Oh, j'ai oublié ma serviette”), une fille et un mec, et c'est parti pour un tour. Lire la suite dans le Webzine du Sexe

Publié dans Edition en temps réel

Commenter cet article